Bienvenue sur Notre Chine !
Après Notre Corée et Notre Japon, nous
poursuivons notre découverte
de l'Asie de l'Est
avec une nouvelle expatriation en famille à Shanghai.

Delphine et Philippe





NOS AUTRES SITES

     
(Notre Corée et Notre Japon ne sont malheureusement pas accessibles depuis la Chine pour le moment)
Sell Art Online  



NOS LIVRES




MENU



DERNIERS ARTICLES




RUBRIQUES


VIDEOS SUR SHANGHAI


INFOS CHINE


BLOGS SUR LA CHINE



SITES ET BLOGS DES COPINES



MES ALBUMS



LES SITES WEB QUI PARLENT DE NOUS

expatriation
http://www.wikio.fr Fotolia


VISITEURS



Locations of visitors to this page


LES PROS DE LA FAMILLE
Frederic Berthet, photographe   Al Cantara


5/02/2011 - On a retrouvé l’ami Tchang ! -
Publié dans Shanghai

On a retrouvé l’ami Tchang !

Comme Tintin au Tibet qui retrouve son ami Tchang perdu de vue depuis le Lotus Bleu, nous avons trouvé la trace de Monsieur Zhang, le vrai Tchang ! Hergé n’avait même pas changé le nom de son ami shanghaïen, il nomme le jeune Chinois que Tintin sauve de la noyade Tchang Tchong-Jen. Les transcriptions du chinois en caractères romans ou « pinyin » ont évolué depuis les années trente : aujourd’hui, le nom du vrai ami d’Hergé s’écrit en pinyin Zhang Chongren, mais il s’agit bien du même homme. Sculpteur de son état, il est natif d’un petit village nommé Qibao qui a depuis été absorbé par Shanghai. 

Nous nous sommes baladés dans les quelques rues « historiques » de Qibao par un magnifique surlendemain de nouvel an chinois, grand soleil et 15 degrés, au coude à coude avec une foule compacte mais débonnaire qui a eu la même idée que nous. Quelques rues longent un canal et ses ponts en dos d’âne, avec échoppes tout le long. Les gens se délectent de plats aussi divers que variés : cailles entières en brochette, pieds de porc laqués, biscuits au sésame, barbapapa, riz cuit dans des bambous, noix de toutes sortes, moules géantes et rasades de coca. La gourmandise se lit sur les visages et les victuailles s’engouffrent à peu près dans cet ordre-là !

Puis, au détour d’une de ces ruelles, une statue de M. Zhang annonce l’entrée du petit musée que sa ville natale lui a consacré. Visage tout sourire sur chaque photo, entouré des cadres locaux, il est devenu un « artiste officiel » du régime post-Mao, après avoir souffert durant la Révolution Culturelle comme la plupart des artistes. Il a même réalisé un buste en bronze du Président Mitterrand à l’Elysée que la une d’un journal français épingle d’un amusant « de Tintin à Tonton ». La salle la plus agréable est bien sûr celle consacrée à sa rencontre avec Hergé et au Lotus Bleu. Zhang Chongren est alors un jeune artiste en résidence à Bruxelles que l’on recommande à Hergé. Au cours de leurs conversations, Hergé apprendra beaucoup sur la Chine et s’éloigne ainsi d’une vision colonialiste à la « Tintin au Congo » pour nourrir son récit de détails réalistes, de calligraphies de Zhang et d’actualité (le méchant japonais Mitsuhirato déclenche la guerre Sino-japonaise en faisant sauter les rails de la ligne Shanghai-Nankin). Les deux amis, comme dans le livre d’Hergé, se séparent bientôt… et se retrouvent presque cinquante ans plus tard en 1981, peu de temps avant la mort d’Hergé. Les photos éclatent de l’émotion pure de ces retrouvailles, comme l’avait si bien anticipé Hergé lorsque Tintin retrouve Chang au Tibet. Un beau parallèle entre la fiction et la vie. Monsieur Zhang s’éteint lui aussi quelques années plus tard.

Plus personne ne rigolera lorsque les Dupond-Dupont se déguiseront en Chinois à natte pour ne pas se faire reconnaître dans le village où ils recherchent Tintin. Mais vous pouvez toujours aller faire un tour à Qibao pour faire le plein de nostalgie… et picorer quelques friandises sur les étals.

PS : merci au Petit Shanghaien de décembre 2010 pour l’article sur Qibao.

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : cuisine chinoiseqibaoVille de Shanghaitintin


27/01/2011 - En attendant le Nouvel An -
Publié dans Shanghai

En attendant le Nouvel An

(Note de Delph)

Attention, ça va commencer... les pétards commencent à se faire entendre en soirée, faire les courses devient très pénible tant il y a de monde dans les allées du supermarché et le courrier se fait rare (signe que les postiers ont commencé à prendre leurs vacances !). La semaine prochaine, le 3 février 2011, nous entrerons donc officiellement dans l'année du lapin et la Chine sera en congés du 2 au 4 février et plus.

Si, comme nous, vous restez à Shanghai, autant vous prévenir tout de suite, ici il est difficile de trouver des festivités publiques. L'année dernière nous avions tout de même pu voir une danse du Lion à Xintiandi (voir le billet de l'année dernière ). Il semble qu'elle soit organisée tous les ans mais il n'y a aucune information sur leur site (http://www.xintiandi.com/english/index_e.asp) ce qui ne signifie pas grand chose. En revanche, et de source sûre, le Shangri-La à Pudong organise une danse du Lion dans son lobby le 3 février à 11h18 (11h18 doit porter davantage chance que 11h20, ce n'est pas parce que c'est un spectacle pour les touristes qu'il faut faire n'importe quoi avec les horaires !). Une bonne occasion d'aller fêter le nouvel an à l'excellent restaurant Jade on 36, au 36ème étage de l'hôtel.

Pour plus d'authenticité, il nous reste les temples : ceux de Pékin organisent des fêtes à l'occasion du nouvel an, (calendrier de Beijing ici). A Shanghai, les temples se contenteront d'être ouverts toute la nuit du réveillon. On pourra aussi y sonner leur cloche à minuit moyennant finances (très cher pour les temples les plus connus).

Où que vous soyez, vous ne pourrez pas rater les feux d'artifice et les pétards du réveillon : le bruit sera omniprésent jusqu'à minuit passé. Pour profiter également de la vue, il faut aller les admirer en face du Bund, en se postant côté Lujazui. Mais je ne promets aucune photo, nous verrons si nous sommes courageux..

En attendant, je vous souhaite un joyeux nouvel an et une excellente année du lapin.



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : Ville de Shanghainouvel an


23/11/2010 - JR et le street art, des rides aux héroïnes -
Publié dans Shanghai

JR et le street art, des rides aux héroïnes

 

« Women are Heroes » et « Wrinkles » ("rides") : retenez bien les noms de ces expositions et chassez-les dans le monde entier. L’artiste les expose en plein air, en plein vent, au cœur de Shanghai ou sur les trains du Kenya, sur les murs de Carthagène en Espagne et sur le Pont-Neuf à Paris (sans doute un clin d’œil au pont emballé de Christo).

Il se nomme JR, il est français, on sait peu d’autres choses sur lui. Guettez un documentaire qui va bientôt passer à la télé française et un ou deux bouquins-catalogues sur son travail. Il expose en ce moment à la biennale de Shanghai jusqu’en février (mais les photos y sont mal mises en valeur) et à la 18 Gallery, celle qui se trouve au quatrième étage de l’immeuble du Bar Rouge et de Mr and Mrs Bund. 

Cela dit, il est beaucoup plus amusant de partir à la chasse au street art dans les rues de Shanghai pour voir les oeuvres in situ, tant qu'il est temps (liste d'adresses ci-dessous).

Magnifiques visages en noir et blanc de personnes souvent usées par la vie mais souriantes, prises en très gros plan et tirées sur des affiches de plusieurs mètres. La vie des rides du visage jaillit, les femmes qui ont souffert des guerres deviennent des héroïnes, les yeux s’animent, les mains parlent. Les autorités chinoises semblent tolérer certaines de ces immenses photos, ce n’est pas subversif à première vue… Pourtant, un vieux visage accolé sur des pans de murs que les bulldozers vont bientôt détruire pour laisser la place à une tour de verre supplémentaire, c’est un acte politique dans la Shanghai du XXIème siècle. Le titre français original de l’expo « Wrinkles » est « Les sillons de la ville » : un beau titre qui raconte bien cet écoulement inexorable du tempo urbain : les « lilongs » de Shanghai, les « hutongs » de Pékin, qui disparaissent en même temps que la mémoire des anciens.

Allez vous régaler sur www.jr-art.net , et comme nous baladez-vous à la Red Town de Shanghai pour admirer ses portraits géants in situ. Voir aussi les photos que les membres de Flickr ont prises de ses œuvres : http://www.flickr.com/groups/jrthephotograffeur/ ...

PS : un autre artiste de rue sidérant BluBlu, et son œuvre « Muto », trouvé sur YouTube : http://www.youtube.com/watch?v=uuGaqLT-gO4&feature=youtube_gdata_player ou bien pour ceux qui utilisent le peer-to-peer directement sur leur site : http://www.blublu.org/sito/walls/walls.htm

Photos de JR à Shanghai:

(nous n'avons vu que celles de Red town, les autres adresses nous ont été données par la 18 Gallery et malheureusement elles ne paraissent pas toujours très précises, alors si vous avez plus de détails, nous sommes preneurs !)

Red town, 570 Huaihai Xi Lu, Changning : deux photos sont inratables dès l'entrée du site, une troisième (abîmée) est sur le pignon du toit du bâtiment principal, en hauteur. Il y en a en principe une quatrième, mais que nous n'avons pas trouvée.

Bund 1919 Creative Space, 258 Song Xing West lu, Baoshan (une photo)

Tong Bei lu, près de Huoshan Lu, Yangpu (quatre photos, dans les maisons)

Fu Lu Lu, près de Yangshupu Lu, Yangpu (trois photos, dans les ruines)

Zhou Jia Zui Lu - Xin Jian Lu , Hongkou (une photo)

Haining Lu , Hongkou (une photo sur un réservoir d'eau en hauteur)

D'autres photos ont déjà disparu, alors dépêchez-vous !



commentaires ( 3 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs :


7/11/2010 - Le marché Yinghua -
Publié dans Shanghai

Le marché Yinghua

(Note de Delph)

Ici les marchés sont le plus souvent des marchés couverts. Bienvenue au marché Yinghua de Pudong !

 

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : PHOTOSChineportraitmarché


2/11/2010 - Là-haut -
Publié dans Shanghai

Là-haut

(Note de Delph)

Les guides touristiques dont la mise à jour n'est pas toujours très rapide commencent à peine à parler du Shanghai World Financial Center (le décapsuleur pour les intimes) que, déjà, la nouvelle tour commence à s'élever dans le ciel de Shanghai. Le chantier, situé derrière la tour Jinmao, est maintenant bien visible comme vous pouvez le constater sur cette photo prise dimanche.

 

La "Shanghai Tower", conçue par la société Gensler, culminera à 632 mètres (contre 492 m pour SWFC) et aura une élégante allure de spirale transparente. Quand on observe le chantier, sa base parait ridiculement petite, mais on comprend mieux pourquoi en voyant le croquis ci-dessous. Plusieurs couches vont venir se superposer à cette première structure.

Vivement 2014 qu'on puisse aller boire un verre dans le bar panoramique qui ne manquera pas d'être installé là-haut !

Illustrations 3D de la tour : http://www.gensler.com

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : SWFCtowerShanghaitour