Bienvenue sur Notre Chine !
Après Notre Corée et Notre Japon, nous
poursuivons notre découverte
de l'Asie de l'Est
avec une nouvelle expatriation en famille à Shanghai.

Delphine et Philippe





NOS AUTRES SITES

     
(Notre Corée et Notre Japon ne sont malheureusement pas accessibles depuis la Chine pour le moment)
Sell Art Online  



NOS LIVRES




MENU



DERNIERS ARTICLES




RUBRIQUES


VIDEOS SUR SHANGHAI


INFOS CHINE


BLOGS SUR LA CHINE



SITES ET BLOGS DES COPINES



MES ALBUMS



LES SITES WEB QUI PARLENT DE NOUS

expatriation
http://www.wikio.fr Fotolia


VISITEURS



Locations of visitors to this page


LES PROS DE LA FAMILLE
Frederic Berthet, photographe   Al Cantara


1/06/2010 - Le jeu chinois des quatre vents -
Publié dans Culture et traditions

Le jeu chinois des quatre vents

(note de Delph)

Depuis le début de l'année, jouer au Mahjong avec les copines est devenu mon nouveau rituel du lundi matin. A Séoul et à Tokyo, j'avais déjà croisé des groupes de Mahjong, mais j'ai attendu d'être en Chine pour m'y mettre, logique !

Le Mahjong se joue avec des dominos qu'on appelle des tuiles. Celles-ci se répartissent en trois familles principales (les caractères, les cercles et les bambous), en honneurs (vents et dragons) et honneurs suprêmes (les saisons et les fleurs). Les jeux de Shanghai comportent en plus quatre pièces spéciales : un bonhomme et un pot, un chat et une souris. Car une des spécificités du MahJong est qu'il existe autant de variantes que de villes, voire de groupes de joueurs en Asie ! D'ailleurs si vous regardez attentivement la mamie à droite, vous verrez qu'elle ne joue pas à la belote, mais bien au Mahjong, avec des cartes qui reproduisent les motifs des tuiles. 

Revenons à notre règle du jeu. Au Mahjong, les choses sont à la fois simples et compliquées. Si je résume à l'extrême, on distribue 13 tuiles à chacun des quatre joueurs puis on pioche et on rejette une tuile tour à tour. Le premier qui a construit une des combinaisons indiquées dans la règle a gagné ! Le rami de mon enfance en somme... Ah oui mais la liste des combinaisons possibles est longue, et puis faire MahJong ne suffit pas, il faut compter les points, et le nombre de points d'un joueur varie selon sa position à table et j'en ai d'autres comme cela....

En effet le jeu est chargé de symboles qui en font toute la complexité mais aussi le charme. Ainsi on commence par définir à coups de dés l'orientation des joueurs qui représentent chacun un point cardinal ou un vent. Puis, au lieu de faire un tas banal pour la pioche, on construit une "muraille" dans laquelle le "vent d'est" ouvrira une "brèche" avant de distribuer les tuiles quatre par quatre et dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Chaque geste ou presque est donc déterminé par un rituel qu'on s'amuse beaucoup à respecter...tout en papotant et en buvant le café !



commentaires ( 3 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : Mahjongjeutradition


23/05/2010 - La maison de thé Song Fang -
Publié dans Culture et traditions

La maison de thé Song Fang

(Note de  Delph)

Song Fang est le nom chinois de Florence Samson, une Française installée en Chine depuis plusieurs années. Après une brillante carrière chez Dior et Veuve Cliquot, elle a décidé d'ouvrir une maison de thé dans une petite maison de la concession française. Dans un décor charmant de boites chinoises anciennes et de cages à oiseaux accrochées au plafond, vous pourrez y déguster des thés préparés dans les règles de l'art, art trop souvent oublié à Shanghai (non on ne laisse pas les feuilles de thé macérer indéfiniment dans la tasse ou le thermos) ou simplement en acheter à emporter et bénéficier des conseils de Florence qui vous expliquera comment conserver et préparer votre thé.

A partir de 4 ou 5 personnes, Song Fang organise également sur rendez-vous des séances de découverte du thé. C'est à l'une de ces séances que j'ai eu le plaisir de participer cette semaine. Pendant deux heures, Florence partage son amour pour le thé qu'elle consomme depuis l'âge de 5 ans (!) et qu'elle compare à la vigne et au vin. Elle nous montre comment le préparer avec une minuscule théière car l'un des secrets est de mettre peu d'eau et de ne pas laisser infuser longtemps. Elle nous apprend à reconnaître les senteurs d'épinard frais d'un thé vert, le délicat parfum de fleurs blanches d'un Oolong, et l'arôme de terre après l'orage d'un Puer (prononcez pou-aaa à la chinoise). C'était passionnant et je ne suis pourtant pas une grande amatrice de thé, mais je crois que Florence réussirait à convertir même un inconditionnel du café !

http://songfangtea.com/



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : Song FangCultureVille de Shanghaithé


1/03/2010 - Vous reprendrez bien quelques pétards ? -
Publié dans Culture et traditions

Vous reprendrez bien quelques pétards ?

(Note de Delph)

Hier c'était la Fête des Lanternes qui clôt les festivités du Nouvel An et ils ont remis ça ! Pétards et feu d'artifice à volonté pour le plus grand émerveillement de Philippe qui était en voyage il y a deux semaines.

Un peu plus tôt dans la soirée, nous sommes allés admirer les illuminations au Yu Garden. Cela valait le déplacement et le bain de foule.

J'avais amené le pied pour l'appareil photo et j'ai curieusement eu beaucoup de succès. Au lieu de me faire insulter pour entrave à la circulation, je me suis fait des fans qui en oubliaient les lanternes pour photographier la taitai* photographe !

*Taitai : "épouse" en chinois. Par extension, "femme d'expat"

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : yu gardenShanghaiFêtelanternesnouvel anfestival


15/02/2010 - Nouvel An pétaradant -
Publié dans Culture et traditions

Nouvel an pétaradant

(Note de Delph)

Samedi à minuit, nous sommes entrés dans l'année du Tigre. Le site Aujourd''hui la Chine nous a trouvé une vidéo et la résume en une phrase : "les Chinois ont célébré le Nouvel An selon les règles traditionnelles : en cuisinant des raviolis évoquant des lingots et en allumant des feux d'artifice pour chasser les fantômes".

Pour les raviolis je n'ai pas vérifié, mais pour les feux d'artifices, je confirme : la pétarade a commencé à la tombée de la nuit et a continué toute la soirée de façon ininterrompue. Fascinant ! A minuit (alors que je commençais à m'endormir), nous avons eu droit à un regain brutal de décibels, avec pétards et fusées directement sous mes fenêtres. Aucun doute, le vacarme a fait fuir les mauvais esprits jusqu'en Europe !

Pour vous donner une idée, regardez à nouveau la vidéo : la séquence des pétards ne dure que quelques secondes n'est-ce pas ? Eh bien imaginez donc la même chose durant plusieurs heures... 

Et à part les pétards me direz-vous ? A Shanghai, pas grand chose, il semble que la fête se passe surtout en famille mais nous avons quand-même réussi à trouver une danse du lion à Xintiandi. Malgré la pluie et le froid, j'étais enchantée d'avoir enfin un peu de folklore chinois ! 

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : danse du lionpétardsShanghaifeu d'artificenouvel an


8/02/2010 - Dans mon caddie du nouvel an chinois, il y a.... -
Publié dans Culture et traditions

Dans mon caddie du nouvel an chinois, il y a....

(Note de Delph)

Le 14 février 2010, nous entrerons dans l'année du Tigre de Métal.

Côté supermarchés, le rayon des décorations du Nouvel An (que les Chinois appellent plutôt la Fête du Printemps) a succédé directement à celui des décorations de Noël dès le début du mois de janvier ! Une véritable débauche de rouge et de doré. Et à quelques jours de la grande fête, faire les courses ressemble de plus en plus à un parcours du combattant : il faut faufiler le caddie entre les jambons entiers rangés dans des boites cadeaux empilées au milieu des allées et jouer des coudes avec les mamies chinoises qui essaient de vous piquer votre place à la pesée des fruits et légumes. 

Je n'ai pas succombé aux jambons mais j'ai craqué pour : des bambous tournicotés (symbole de longévité), des décorations rouges et dorées en forme de carpes (gain dans les affaires), un super cabas pour les courses (ça aussi c'est un symbole de gain, mais pour le magasin seulement) et enfin un magnifique caleçon ultra sexy avec un tigre dessus ! Car pour le nouvel an, il faut porter du rouge qui attire la chance, et ce, jusqu'au sous-vêtements.

 

     

 



commentaires ( 0 ) :: Ajouter un commentaire :: Lien permanent
Mots clefs : tigrePrintempsFêtesupermarchénouvel an