Bienvenue sur Notre Chine !
Après Notre Corée et Notre Japon, nous
poursuivons notre découverte
de l'Asie de l'Est
avec une nouvelle expatriation en famille à Shanghai.

Delphine et Philippe





NOS AUTRES SITES

     
(Notre Corée et Notre Japon ne sont malheureusement pas accessibles depuis la Chine pour le moment)
Sell Art Online  



NOS LIVRES




MENU



DERNIERS ARTICLES




RUBRIQUES


VIDEOS SUR SHANGHAI


INFOS CHINE


BLOGS SUR LA CHINE



SITES ET BLOGS DES COPINES



MES ALBUMS



LES SITES WEB QUI PARLENT DE NOUS

expatriation
http://www.wikio.fr Fotolia


VISITEURS



Locations of visitors to this page


LES PROS DE LA FAMILLE
Frederic Berthet, photographe   Al Cantara


6/06/2011 - Hommage à la concession -
Publié dans Shanghai

Hommage à la Concession

Loin de la première impression d'un quartier désert que m'avait laissée une balade nocturne et pluvieuse un soir de mars 2009, la Concession Française est devenue notre quartier préféré de Shanghai avec le Bund.

Quelques instantanés glanés au cours des deux dernières années valent mieux qu’un long discours :

On revient au parc Fuxing pour voir ses danseurs de tango et ses attrapeurs de poissons rouges, ses adeptes du tai-chi et ceux de la rhétorique (tout du moins celle tolérée par le pouvoir) ;

Un tailleur de grande classe a pignon sur rue dans un superbe bâtiment ancien caché dans un des dédales de ruelles qui font le charme du quartier ; moi qui ai boudé le « fake market » et les tailleurs improbables dont les vestes se gondolent au bout de six mois, je prends plaisir à me faire « tailler un costard » dans la salle d’essayage privée… comme dans les films ;

En revenant dans la rue (Wuyuan Lu), je souris à un commerçant local qui prend son chouchou blanc sur les genoux et se prélasse dans sa chaise longue pour profiter du printemps ;

Le kiosque d'un vendeur de criquets bruisse de plein de petites boites en osier ajourées ; en s’approchant, on voit les insectes agiter leurs antennes et frotter leur élytres pour faire ce bruit que les Chinois adorent, comme un petit génie du foyer qui étendrait sa protection sur les habitants des lieux ;

Les rues de la Concession prennent leur temps et tournent gentiment avec le passant, contrairement au reste de Shanghai tiré au cordeau ; les noms de rues familiers s'entrelacent dans ma géographie approximative du quartier: Changle Lu, Wulumuqi Lu, Julu Lu, Fuxing Lu et les autres ;

Les Chinoises a vélo pédalent fièrement ou nonchalamment, dépassant les pauvres hères qui tirent de grands chariots plein d'objets de récup en faisant tinter leur clochette ; 

Comme c'est le week-end, des tables de jeux (mah-jong, cartes) s'improvisent sur le trottoir, qui se jonche bientôt de coquilles de graines de tournesol ;

On tombe sur des "heritage architectures" et des "model units" à chaque coin de rue, témoignages de la richesse des commerçants du début du siècle passé : on passe de l'art hispanique a l'art déco derrière les façades et les grilles austères ;

...sans oublier les restos de la Concession : Maison Pourcel, Mesa Manifesto, Ginger Cafe, Maya, Chez Sasha's, Lost Heaven ; ni ses bars secrets comme People 7 ;

... ni ses platanes sagement alignés le long de chacune des rues. 

Deux ans et une douzaine de balades plus tard, on découvre encore de nouveaux pans cachés et verdoyants de l'ancienne concession : par exemple aujourd’hui le "garden unit" et ses statues d'hommes de théâtre du Shanghai Theater Academy sur Huashan Lu.

C’est un bien beau quartier, qui mue lui aussi comme le reste de Shanghai, mais dont le charme omniprésent reste immuable.

 

Ajouter un commentaire
Mots clefs :