Bienvenue sur Notre Chine !
Après Notre Corée et Notre Japon, nous
poursuivons notre découverte
de l'Asie de l'Est
avec une nouvelle expatriation en famille à Shanghai.

Delphine et Philippe





NOS AUTRES SITES

     
(Notre Corée et Notre Japon ne sont malheureusement pas accessibles depuis la Chine pour le moment)
Sell Art Online  



NOS LIVRES




MENU



DERNIERS ARTICLES




RUBRIQUES


VIDEOS SUR SHANGHAI


INFOS CHINE


BLOGS SUR LA CHINE



SITES ET BLOGS DES COPINES



MES ALBUMS



LES SITES WEB QUI PARLENT DE NOUS

expatriation
http://www.wikio.fr Fotolia


VISITEURS



Locations of visitors to this page


LES PROS DE LA FAMILLE
Frederic Berthet, photographe   Al Cantara


31/05/2011 - Shanghai Expo, la dernière séance -
Publié dans Expo 2010

Shanghai Expo, la dernière séance

(Note de Delph)

Quand il n'y a plus d'expo, il y en a encore ! Non, l'expo n'était pas tout à fait terminée, le Pavillon Chinois était toujours ouvert aux visiteurs, mais cette fois, il ferme ce soir. Il ne vous reste que quelques heures pour le découvrir. Nous l'avons visité il y quelques jours et même si le contenu présenté n'est pas inoubliable, nous sommes heureux d'avoir vu de près ce monument architectural qui aura sans aucun doute marqué notre expatriation à Shanghai.

La visite propose d'abord un film panoramique sans aucun intérêt mais amusant par son style propagande des années 50 et une projection animée de 128 mètres de long de la peinture "Le long de la rivière pendant la fête de Qingming" que Philippe a pu admirer au musée national de Taipei (voir ici). Cette version animée nous a beaucoup plu.

La visite continue avec un circuit en chariots "Mickey à Chinaland", mais qui était fermé, apparemment définitivement, et se termine sur une présentation des énergies propres.

Le Pavillon a eu beaucoup de succès après du public chinois, mais le temps d’attente à travers de multiples files, sas et barrières a finalement passé plus vite que nous ne pensions. Rien de comparable aux longues heures que les visiteurs ont affrontées sous un cagnard de plomb durant l’expo elle-même. C’était une bonne séance de rattrapage, mêlée d’un parfum de nostalgie particulier en traversant l’expo déserte (excepté les abords du pavillon chinois) qui a fait tant parler d’elle toute l’année dernière.

Ajouter un commentaire
Mots clefs :

3/06/2011 - Commentaire sans titre
Publié par Anne Lebailly
Bonjour. J'ai découvert votre blog 'Notre Corée' (qui nous a fait rêvé ...) il y a quatre ans alors que nous étions sur le point de partir pour Séoul où nous avons passé deux années enrichissantes.
De retour en Europe depuis juin 2009, une expatriation à Shanghai nous est aujourd'hui proposée et nous pensons scolariser les enfants (16, 14 et 8 ans) à BISS Pudong. L'aventure nous tente à nouveau mais la scolarisation de nos aînés nous préoccupe. Je me permets donc de vous demander votre feed-back sur l'intégration de vos enfants à Shanghai et plus particulièrement à BISS. Merci pour votre retour.

Lien permanent

3/06/2011 - Commentaire sans titre
Publié par notrechine
Une lectrice fidèle ! Merci....

En ce qui concerne l'intégration à la BISS, elle est très facile, surtout pour les plus jeunes enfants. Les notres (à 8 et 12 ans) ont été séduits par l'école dès le premier jour, même s'ils ne comprenaient pas grand chose. Les enfants qui n'ont pas le niveau d'anglais sont mis dans des cours spéciaux en tout petits groupe pour 1, 2 ou 3 trimestres.
Pour votre enfant de 16 ans, je pense qu'il faut quand-même qu'il ait un bon niveau d'anglais.

Les écoles internationales sont aussi un bon choix pour les enfants qui ont des difficultés avec le système français.

En revanche, il faut savoir qu'il y a beaucoup de différence sur le contenu des cours, surtout à partir de la troisième où les élèves doivent choisir leurs options à la BISS. Donc si vous faites ce choix pour vos 2 grands, il faudra qu'ils continuent jusqu'au bac international (IB) qui est très bien reconnu un peu partout dans le monde sauf en France. Il ouvre donc surtout les portes des universités des pays ango-saxons. En France, il est parait-il bien accepté en fac. Il faut donc voir à long terme.
A la BISS cette année, plusieurs enfants français en 4ème retournent à l'école française l'année prochaine en troisième, pour passer le brevet, et pouvoir se réintégrer facilement en seconde. Nous rentrons en France, mais nous aurions fait de même pour notre aînée.

Les plus jeunes suivent en plus de l'école, des cours de français par correspondance (CNED). C'est un peu contraignant, mais pour 2 ans, c'est faisable.

Voilà, j'espère que cela va vous aider, ce n'est pas facile. Bonne chance !

Lien permanent